Traitements structurels

Chocs, sollicitations mécaniques répétées, attaque d’insectes xylophages ou de microorganismes… de nombreuses causes peuvent engendrer des altérations structurelles qui nuisent à la stabilité d’un objet.

Un bois fragilisé doit être consolidé par imprégnation d’adhésif ou collage d’une pièce de bois. Le niveau d’intervention est ajusté selon la fragilité de l’objet et selon qu’il doit simplement être exposé, mis en mouvement ou encore utilisé quotidiennement.

L’aspect final est ajusté aux objectifs d’exposition, avec reconstitution ou non de motifs sculptés. Les éléments ajoutés sont systématiquement identifiables, soit par l’emploi d’un matériau différent, soit grâce à un marquage ou encore par un revêtement de surface visible sous rayonnement ultraviolet.

Les techniques numériques permettent une grande gamme de reconstitutions ayant l’avantage de s’ajuster parfaitement aux pièces anciennes. Il est ainsi possible de refaire des moulures et ornements ou de combler un pied manquant par diverses techniques comme la stéréolithographie, l’impression 3D ou le fraisage numérique. Chacune possède ses avantages et ses limites qu’il convient d’examiner en fonction du projet. Les matériaux de restitution sont également multiples : plastiques, bois ou encore métal.

Exemples de réalisations :